Les femmes davantage touchées par les troubles musculo-squelettiques et les lombalgies selon The Lancet


Partout dans le monde, les troubles musculo-squelettiques constituent la première cause de morbidité liée au travail. En mars 2024, Santé Publique France établissait déjà la prévalence des troubles musculo-squelettiques en France qui étaient plus présents chez les femmes que chez les hommes (3 femmes sur 5 contre 1 homme sur 2). Une nouvelle étude parue dans The Lancet, fait le point sur les différences de morbidité entre les sexes et les genres. Explications ici. 

Les lombalgies et les troubles musculo-squelettiques plus enclins chez la femme

Au niveau mondial, l’étude confirme que les femmes sont plus touchées que les hommes par la lombalgie (1 265 contre 787 pour 100 000 cas en 2021). Au niveau régional, l’écart le plus marqué était en Asie du Sud, où les taux étaient supérieurs de plus de 50 % chez les femmes (1 292 contre 598 pour 100 000 cas) et en Europe centrale, en Europe de l'Est et en Asie centrale, où la lombalgie touchait 30 % de plus les femmes que les hommes (1 807 contre 1 256 pour 100 000 cas).

L’étude ajoute que ces différences de prévalence lombalgique entre les femmes et les hommes continuent de se creuser avec l'âge, laissant les femmes avec des pathologies aux stades plus avancés, le tout accompagné à de l'invalidité. Ceci s’explique également par l’espérance de vie qui a tendance à être plus élevée chez la femme. 

Pour ce qui est des troubles musculo-squelettiques, l’étude conclut également que les disparités entre les hommes et les femmes sur ces différentes pathologies commencent dès le plus jeune âge et s’intensifient au fil des années. 

Les hommes plus touchés par les maladies cardiovasculaires, respiratoires et les accidents que les femmes

L'étude estime que pour 13 des 20 principales causes de la charge de morbidité, dont la COVID-19, les accidents de la route et une série de maladies cardiovasculaires, respiratoires et hépatiques, la perte de santé est plus élevée chez les hommes que chez les femmes en 2021. 

Pour les pathologies dont la charge est nettement supérieure chez les hommes, comme les cardiopathies ischémiques, le cancer du poumon et les maladies rénales chroniques, les différences entre les sexes tendent à être faibles pendant la jeunesse et à s'accentuer au fil des années. L'exception étant les accidents de la route chez les jeunes hommes (âgés de 10 à 24 ans) dans toutes les régions du monde.

Des disparités de santé homme / femme qui apparaissent dès l’adolescence

Les auteurs de l’étude notent que les différences en termes de morbidité entre hommes et femmes se manifestent dès l'adolescence. Ils soulignent l'importance d'intervenir tôt, dès l'enfance, pour prévenir les problèmes de santé et recommandent de prendre en compte l'ensemble du parcours de vie dans la planification des systèmes de santé. Cela permettrait de mieux répondre aux besoins spécifiques des différentes populations

Le Dr Patwardhan ajoute : "Notre analyse met également en évidence la nécessité de politiques et d'une planification ciblées pour répondre aux besoins de santé des diverses populations. Sans informations précises sur les comportements à risque, la dynamique sociale, les conditions économiques et l'accès aux soins de santé pour tous les habitants des différentes régions du monde, les obstacles systémiques qui entretiennent les inégalités en matière de santé subsisteront."

Chiropraxie et troubles musculosquelettiques

Les TMS regroupent l’ensemble des pathologies liées à l’activité professionnelle ainsi que leurs conséquences. 

Le chiropracteur agit à deux niveaux : le soin et la prévention. 

Les soins prodigués par le chiropracteur visent à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur. Dans une approche globale de la santé, le chiropracteur accompagne les soins qu’il dispense de conseils de nature à en accroître les bienfaits. 


Articles similaires

Derniers articles

Les femmes davantage touchées par les troubles musculo-squelettiques et les lombalgies selon The Lancet

Les thérapies manuelles plus efficaces à long terme qu’une prise en charge médicamenteuse pour la douleur cervicale selon une étude

Jardiner en prenant soin de son dos

Catégories


Création et référencement du site par Simplébo

Connexion