LE DÉROULÉ D'UNE CONSULTATION DE CHIROPRAXIE

Tout savoir sur le déroulement de votre consultation chez le chiropracteur ! 

Recueillir votre consentement aux soins

En tant que patient, l'un  de vos droits essentiels, tels que définis par la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, est de pouvoir refuser ou accepter un soin. Or accepter, c’est consentir. Le consentement éclairé est défini par l’article L1111-4 du code de la santé publique qui s'applique à l'ensemble des professionnels du champ de la santé. 

 

Ce consentement doit être explicite lorsqu’un acte technique est envisagé. En tant que patient, il vous est donc demandé de mettre par écrit que vous consentez à recevoir le soin qui vous est proposé. Mais pour que votre consentement soit éclairé,  il doit être donné en toute connaissance de cause. Conformément à la loi, votre chiropracteur vous informe donc non seulement des bénéfices attendus, mais aussi des risques encourus : c’est la fameuse balance bénéfice/risque. Il répond, en amont de la dispensation des soins, à toutes les questions que vous êtes susceptible de vous poser. 

Lire le document d'information relatif aux bénéfices et risques associés à la chiropraxie, édité par notre association.

Lire le document de recueil du consentement éclairé du patient mis à disposition de tous les chiropracteurs.

Pour toute question, rendez-vous en page Contact

Diagnostiquer votre condition musculosquelettique

Le chiropracteur commence par interroger son patient sur sa pathologie, réelle ou ressentie, et ses antécédents. Il s'intéresse également à ce qui, dans ses conditions de vie et de travail, peut favoriser l'émergence de troubles. Il effectue ensuite un examen physique. Il peut au besoin solliciter des examens complémentaires, radiologiques notamment. 

Traiter vos troubles musculosquelettiques

Sur cette base, le chiropracteur établit un plan de traitement. Il intervient alors manuellement et réalise des actes de mobilisation ou de manipulation vertébrale (dits ajustement chiropratique). Il peut aussi avoir recours à des appareils spécialisés.

Prévenir la réapparition des symptômes

Le chiropracteur peut également formuler des conseils en matière de postures, de nutrition ou d'hygiène de vie de nature à renforcer l'efficience des soins qu'il a dispensés. 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion