Liens entre douleurs rachidienne et maladies chroniques, une étude fait le point


La lombalgie et la cervicalgie, qui sont des douleurs rachidiennes, sont identifiées comme les principales causes d'incapacité dans de nombreux pays. Une nouvelle étude menée par des chercheurs a récemment fait une découverte en établissant des liens significatifs entre les douleurs rachidiennes et les maladies chroniques.

Habitudes de vies et douleurs rachidienne

Selon une étude récente sur la charge mondiale de morbidité, la lombalgie demeure la principale cause d'incapacité dans le monde.

Plusieurs études ont établi des liens entre les problèmes de la colonne vertébrale et les maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, l'hypertension, le diabète et l'obésité. Des enquêtes menées aux États-Unis et en Australie ont montré une prévalence plus élevée de comorbidités chez les personnes souffrant de douleurs rachidiennes

Il a également été démontré que différents  comportements liés à la santé étaient liés aux douleurs vertébrales. C’est notamment le cas pour les fumeurs, les personnes inactives sur le plan physique et celles souffrant de problèmes de sommeil. Toutes présentent plus de risque  de souffrir de douleurs rachidiennes.

Une nouvelle étude qui confirme le lien entre maladie chronique et douleurs rachidienne

Une équipe de chercheurs a récemment fait une découverte en établissant des liens significatifs entre les douleurs rachidiennes et les maladies chroniques. Les résultats d'une enquête massive portant sur plus de 26 000 individus ont révélé que quatre états de santé avaient une incidence considérable sur la prévalence des douleurs rachidiennes : les maladies cardiovasculaires, qui augmentaient de 58 % la probabilité de souffrir de douleurs rachidiennes, l'hypertension (40 %), le diabète (25 %) et l'obésité (34 %).

En examinant l'ensemble des problèmes de santé chroniques, les chercheurs ont également constaté que des facteurs tels que le tabagisme, l'inactivité physique, les troubles du sommeil, les problèmes cognitifs et les problèmes de santé mentale étaient fortement associés à une augmentation significative de la prévalence des douleurs vertébrales par rapport aux personnes ne souffrant pas de telles douleurs.

Sur la base de ces observations, les auteurs de l'étude concluent que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour approfondir la compréhension de la gestion de la douleur vertébrale en tant que moyen de prévention et de gestion des conditions de santé chroniques. Ces résultats soulignent l'importance d'explorer davantage les approches de prise en charge de la douleur rachidienne afin d'améliorer la santé globale des individus atteints de maladies chroniques.

Chiropraxie et douleurs rachidienne

Si vous présentez des douleurs rachidiennes faibles ou intenses, récentes ou anciennes, consulter un chiropracteur peut vous aider. Votre chiropracteur recherchera les causes de votre douleur et vous proposera un traitement adapté.


Articles similaires

Derniers articles

Une étude internationale confirme le lien bénéfique entre exercice régulier et santé cérébrale

Douleur référée ou projetée : quand je n’ai rien là où j’ai mal…

Une nuit de mauvaise qualité augmenterait le risque de migraine le lendemain

Catégories


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion