La Fédération mondiale de chiropratique participe à une réunion de haut niveau de l'OMS pour défendre la réadaptation


Le 52ème meeting du Conseil exécutif de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est tenu fin janvier. En sa qualité en tant d’acteur non étatique officiellement associé à l'OMS depuis 1997, la Fédération mondiale de chiropratique (WFC) s'est engagée en faveur de la réadaptation. La résolution sur la réadaptation, qui aborde des aspects tels que les ressources humaines, les ressources financières et l'accessibilité, a été discutée lors de cette réunion stratégique. Richard Brown, représentant de la WFC, a travaillé avec d'autres parties prenantes de la réadaptation pour plaider en faveur du soutien de cette résolution. Grâce aux efforts concertés, la résolution a reçu un soutien unanime et a été présenté lors de l'Assemblée mondiale de la santé en mai.

Qu’est-ce que la réadaptation ?

Selon l’OMS, « la réadaptation est définie comme « un ensemble d’interventions conçues pour optimiser le fonctionnement et réduire le handicap des personnes souffrant de problèmes de santé lorsqu’elles interagissent avec leur environnement ». En termes simples, la réadaptation aide un enfant, un adulte ou une personne âgée à être aussi indépendant que possible dans les activités quotidiennes et lui permet de pouvoir étudier, travailler, avoir des loisirs et assurer des rôles importants dans la vie, comme s’occuper de sa famille. Pour ce faire, la réadaptation, de concert avec le patient et ses proches, s’attaque aux problèmes de santé sous-jacents et à leurs symptômes, en modifiant son environnement pour mieux répondre aux besoins du patient, en lui fournissant des aides techniques, en lui enseignant à mieux se prendre en charge et en adaptant les tâches pour qu’elles puissent être exécutées de manière plus sûre et indépendante. Appliquées ensemble, ces stratégies peuvent aider un individu à surmonter ses difficultés à penser, voir, entendre, communiquer, manger ou se déplacer ».

A l’OMS, un plaidoyer en faveur de la réadaptation

La réadaptation a été l'un des principaux sujets abordés par le Conseil exécutif cette année, en lien avec l'initiative Réadaptation 2030 et la création de l'Alliance mondiale pour la réadaptation de l'OMS.

En tant qu'acteur non étatique associé à l'OMS, la WFC a été invitée à envoyer des représentants pour assister à la réunion et s'exprimer sur les questions en discussion.

Richard Brown, président de la WFC, a collaboré avec d'autres parties prenantes de la réadaptation, notamment Humanity and Inclusion International, la Société internationale de médecine physique et de réadaptation et Rehabilitation International, pour défendre la résolution auprès des membres du Conseil exécutif.

Un soutien unanime et des perspectives engageantes

Lors de la réunion du Conseil exécutif, des représentants des missions permanentes d'Israël, du Brésil, de la Slovaquie et des États-Unis ont exprimé un fort soutien à la résolution. Une session spéciale a été tenue en soirée en raison des retards dans l'ordre du jour, au cours de laquelle Richard Brown a lu une déclaration au nom de dix parties prenantes interprofessionnelles. 

Grâce aux efforts de plaidoyer de la WFC et des autres parties prenantes de la réadaptation, la résolution sur la réadaptation sera présentée lors de l'Assemblée mondiale de la santé, ouvrant ainsi la voie à des actions concrètes dans ce domaine crucial pour la santé mondiale.


Articles similaires

Derniers articles

Les femmes davantage touchées par les troubles musculo-squelettiques et les lombalgies selon The Lancet

Les thérapies manuelles plus efficaces à long terme qu’une prise en charge médicamenteuse pour la douleur cervicale selon une étude

Jardiner en prenant soin de son dos

Catégories


Création et référencement du site par Simplébo

Connexion