Chiropraxie et recherche : quoi de neuf en 2020 ?

Infos Chiro
Chiropraxie et recherche

En ce début d’année, on refait le tour des études qui nous ont intéressés l’an passé !

L’impact de la communication avec le patient

Ce poster scientifique a valu un prix à son auteur, Alice Kongsted,  professeure à l’Université Sud Danemark et chercheure au Nordic Institute for Chiropractic and Clinical Biomechanics. Réalisée auprès de patients chiropratiques danois, l’étude rapporte que ces derniers se sentent rassurés par la consultation et qu’un niveau de réassurance élevé améliore leur condition. L’étude montre que se sentir écoutés et obtenir des explications sur leurs douleurs a un impact positif sur l’état de santé des patients. Lire notre article complet.

L’efficacité des manipulations cervicales

Publiée en avril 2020, une revue de la littérature conduite par une équipe pluridisciplinaire italienne établit l’efficacité des manipulations cervicales, pour les patients atteints de troubles musculosquelettiques, en termes de réduction de la douleur, d’augmentation de mobilité et de force, tant au niveau de la région cervicale qu’à distance de celle-ci. En effet, les manipulations cervicales se révèlent efficaces dans le traitement de la cervicalgie ainsi que pour l’épicondylite (tennis elbow), les troubles de l'articulation temporomandibulaire et les douleurs d’épaule. Lire notre article complet.

L’efficacité des soins de maintenance chiropratiques

Aucune douleur pendant plus de 37 semaines dans l’année… c’est ce qu’apporte la chiropraxie aux patients lombalgiques les plus douloureux. Ceux dont le mal impacte le plus significativement leur qualité de vie. Et c’est la recherche qui le confirme, selon une étude publiée en avril 2020 sur les soins chiropratiques de maintenance. Les soins de maintenance chiropratique correspondent à la poursuite de soins de manière régulière sans attendre l’apparition d’un nouvel épisode douloureux et ce après avoir été soulagé lors de la première phase douloureuse. Lire notre article complet.

L’efficacité de l’Activator sur l’arthrose, testée sur modèle animal

L’Activator est un petit ustensile extrêmement technique pensé pour imiter les effets d’un ajustement chiropratique. Selon une étude espagnole publiée en août dans la revue Scientific Report, un journal du groupe Nature, l’ActivatorV, testé sur des lapins, présenterait des effets bénéfiques sur l’arthrose. Les chercheurs sont naturellement conscients des limites relatives à la transférabilité de ces résultats à l’homme. Néanmoins, cette recherche préclinique demeure pertinente pour tester de nouvelles hypothèses. Surtout, ces résultats contrastent avec l’absence d’options pharmacologiques de traitement de l’arthrose. Lire notre article complet.

Les effets limités des anti-inflammatoires sur la lombalgie aigue

Parue en avril 2020, une revue systématique Cochrane visait à mesurer les effets des anti-inflammatoires non-stéroïdiens comparés au placebo, sur les lombalgies aigues. 32 essais, représentant plus de 5000 participants, ont été inclus dans l’étude. Les auteurs concluent à une efficacité légèrement supérieure des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) par rapport au placebo en termes de réduction de la douleur à court-terme et d’amélioration de la mobilité. L’ampleur des effets des AINS est cependant limitée et pas cliniquement significative. Lire notre article complet.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion