Arthrose : les résultats prometteurs de l’Activator chez l’animal

13 Nov 2020 AFC Infos Chiro

Arthrose : les résultats prometteurs de l’Activator chez l’animal

Reconnaissez-vous ce dispositif que de nombreux chiropracteurs utilisent dans le cadre des traitements qu’ils délivrent ? Il s’agit de l’Activator. Ce petit ustensile extrêmement technique est pensé pour imiter les effets d’un ajustement chiropratique. Et selon une étude espagnole publiée récemment dans la revue Scientific Report, un journal du groupe Nature, l’ActivatorV, testé sur des lapins, présenterait des effets bénéfiques sur l’arthrose.

L’arthrose est une maladie dégénérative qui se caractérise par une destruction progressive du cartilage, parfois induite par le traitement du cancer. C’est la raison pour laquelle le centre national de recherche sur le cancer espagnol (CNIO) a collaboré avec le laboratoire de rhumatologie de l’hôpital Jimenez Diaz (FIDJ) dans le cadre de cette étude.

 

Pour conduire des recherches sur les différentes options pharmacologiques de traitement de l’arthrose, le laboratoire de rhumatologie a établi un modèle animal, sur le lapin. C’est sur le lapin qu’a également été testé le seul traitement non-médicamenteux, l’ActivatorV, trois fois par semaine pendant huit semaines. Les résultats ont été mesurés par analyse macroscopique et microscopique des tissus, par imagerie médicale, et par l’analyse des protéines.

 

Au terme de l’étude, les chercheurs ont observé une diminution de l’intégrité du cartilage et de la densité osseuse chez les lapins du groupe modèle par rapport au groupe contrôle d’animaux sains. Parmi le groupe modèle présentant des signes d’arthrose, subdivisé en deux sous-groupes, les lapins ayant reçu le traitement chiropratique par Activator présentaient une rémission partielle.

Des perspectives chez l’homme ?

Les chercheurs sont naturellement conscients des limites relatives à la transférabilité de ces résultats à l’homme. Néanmoins, cette recherche préclinique demeure pertinente pour tester de nouvelles hypothèses. Surtout, ces résultats contrastent avec l’absence d’options pharmacologiques de traitement de l’arthrose.


Articles similaires

Derniers articles

Une nouvelle étude qualitative sur les attentes et les expériences de soins par la chiropraxie sur des athlètes

Limiter les douleurs chroniques dues à la chaleur

Semaine de la qualité de vie au travail : les chiropracteurs de l’AFC promulguent les bons conseils aux forces de sécurité !

Catégories

Archives


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion