Un nouvel essai cherche à améliorer les soins pour les lombalgies

31 Jan 2022 AFC Actus Santé

Les principaux chercheurs du Duke Clinical Research Institute  dirigent une nouvelle étude qui évaluera un modèle de soins centré sur les traitements non-pharmaceutiques.

Un nouvel essai co-dirigé par le Duke Clinical Research Institute (DRCI) cherche à obtenir des réponses sur l'impact d'un nouveau modèle de soins pour les lombalgies qui place les chiropracteurs et kinésithérapeutes au premier plan d'une approche d'équipe collaborative multidisciplinaire.

Ce nouvel essai, appelé IMPACt-LPB, a trois objectifs :

1. Comparer l'efficacité du modèle multidisciplinaire « primary spine practitioner » (PSP) par rapport aux soins habituels.

2. Estimer le coût de la mise en œuvre de l'intervention

3. Évaluer les obstacles et les facilitateurs de la mise en œuvre d'un modèle de soins multidisciplinaires avec PSP.

Les co-chercheurs principaux du DCRI, dirigeront le centre clinique de l'essai et le centre de coordination des données, qui sera soutenu par les biostatisticiens du DRCI. Ces chercheurs travailleront aux côtés d'autres scientifiques du centre médical de Dartmouth-Hitchcock, de l’Université de l’Iowa. 

L'étude est financée par le National Center for Complementary and Integrative Health, avec le soutien supplémentaire du National Institute of Arthritis and Musculoskeletal and Skin diseases et du National Institute of Child Health and Human Development.

L'étude prévoit d'inclure environ 22 cliniques de médecine familiale, de soins primaires et de médecine interne générale. Les chercheurs ont l'intention de recruter 1 800 patients qui contactent un prestataire de soins primaires pour cause de douleur lombaire.

"Les directives actuelles préconisent que les patients souffrant de douleurs lombaires soient d'abord traités par des options de soins non-pharmacologiques", a déclaré Christine Goertz, chiropracteure et chercheure. "Cette étude cherche à évaluer les soins basés sur les lignes directrices en plaçant les patients au premier plan et en mettant en place une structure multidisciplinaire collaborative pour soutenir leurs soins." 

Les chercheurs émettent l'hypothèse que les patients qui bénéficient de l'intervention verront leur fonction physique s'améliorer et leur douleur diminuer.

La douleur lombaire est l'une des affections musculosquelettiques les plus courantes, et elle peut être à la fois coûteuse et handicapante pour les patients", a déclaré Adam Goode, kinésithérapeute et chercheur. « Nous espérons que cette étude éclairera les meilleures pratiques pour fournir de meilleurs soins à ces patients, et qu'elle nous donnera de vraies réponses sur les sommes que les systèmes de soins de santé peuvent s'attendre à investir pour mettre en œuvre ce modèle."

"Les résultats de cette étude pourraient également avoir des répercussions à long terme, car les soins que nous prodiguons aux patients aujourd'hui influencent leurs résultats de demain", a déclaré Jon Lurie, médecin. "Les deux principaux résultats que nous espérons voir sont la diminution des prescriptions d'opioïdes, des coûts et de l'utilisation des soins de santé."

Les éléments de l'étude incluent des critères d'éligibilité larges qui sont seulement la majorité des patients âgés de 18 ans ou plus présentant une douleur lombaire. Les résultats de l'étude comprendront la collecte de résultats rapportés par les patients et des données obtenues à partir des dossiers médicaux électroniques.

L'équipe de l'étude aura accès à des apprentissages partagés, à des discussions avec une cohorte d'autres investigateurs, et à d'autres services de rapports d'étude. L'étude entrera d'abord dans une phase de planification d'un an avant de passer à une phase de mise en œuvre.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Archives


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion