Les maux de tête toucheraient plus de 50% de la population mondiale

26 Avr 2022 AFC Actus Santé

Une nouvelle étude publiée dans The Journal of Headache and Pain suggère que 52% de la population mondiale est affectée par le mal de tête chaque année.

Les maux de tête sont l'une des affections les plus répandues. Cependant, les études sur la prévalence des maux de tête peuvent varier considérablement dans leurs méthodes et leurs échantillons, ce qui peut avoir une incidence sur l'estimation des taux mondiaux.

Des auteurs de l'Université norvégienne des sciences et de la technologie ont examiné 357 publications datant de 1961 à la fin de 2020 afin d'estimer la prévalence mondiale des maux de tête. La majorité des publications prises en compte portait sur des adultes âgés de 20 à 65 ans, mais certaines incluaient également des adolescents et des enfants jusqu'à 5 ans, ainsi que des personnes âgées de plus de 65 ans. S'appuyant sur un précédent rapport de 2007, Lars Jacob Stovner et ses collègues ont mesuré les différences de méthodes entre les études examinées. Ils ont modélisé les différentes méthodes et la manière dont elles ont été associées aux estimations de la prévalence des maux de tête. 

La plupart des études ont fait état de la prévalence des maux de tête au cours de l'année écoulée. Toutefois, certaines études ont fait état de la prévalence des maux de tête sur l'ensemble de la vie et d'autres sur des périodes beaucoup plus courtes, y compris les cas de maux de tête survenus au cours du dernier jour.

Plus de la moitié de la population mondiale souffrirait de maux de tête

Sur la base des 357 publications examinées, les auteurs estiment que 52 % de la population mondiale a souffert de maux de tête au cours d'une année donnée, dont 14 % de migraines, 26 % de céphalées de tension et 4,6 % de maux de tête pendant 15 jours ou plus par mois. 

Lars Jacob Stovner, auteur principal, a déclaré : "Nous avons constaté que la prévalence des maux de tête reste élevée dans le monde et que le fardeau des différents types peut avoir un impact sur de nombreuses personnes. Nous devrions nous efforcer de réduire cette charge par la prévention et l'amélioration des traitements. Pour mesurer l'effet de ces efforts, nous devons être en mesure de suivre la prévalence et la charge dans les sociétés. Notre étude nous aide à comprendre comment améliorer nos méthodes."

Les femmes seraient plus sujettes aux douleurs que les hommes

Tous les types de maux de tête étaient plus fréquents chez les femmes que chez les hommes, de manière plus marquée pour les migraines (17% chez les femmes contre 8,6% chez les hommes) et les maux de tête pendant 15 jours ou plus par mois (6% chez les femmes contre 2,9% chez les hommes).

Les auteurs ont également étudié l'association entre les méthodes d'étude et les estimations des maux de tête. Certaines des différentes mesures examinées par les auteurs, telles que les questions de sélection, la taille de l'échantillon, l'année de publication et la manière dont les critères de diagnostic sont appliqués, entre autres, expliquaient 29,9 % de la variation des estimations relatives à la migraine et moins pour les autres céphalées. 

Les auteurs reconnaissent également que la majorité des publications qu'ils ont examinées provenaient de pays à revenu élevé, dotés de bons systèmes de soins de santé, ces résultats ne reflètent donc peut-être pas tous les pays. Une étude plus approfondie des pays à revenu moyen et faible permettrait de présenter une estimation mondiale plus précise. Toutefois, pour obtenir des données provenant du plus grand nombre de pays possible, les auteurs ont utilisé un large éventail d'études qui ont échantillonné des participants en dehors des milieux cliniques, comme les employés d'une entreprise, les étudiants universitaires et le personnel hospitalier.

Lars Jacob Stovner a déclaré : "Par rapport à notre précédent rapport et aux estimations mondiales, les données suggèrent effectivement que les taux de maux de tête et de migraines pourraient être en augmentation. Cependant, étant donné que nous n'avons pu expliquer que 30 % ou moins de la variation des estimations des maux de tête avec les mesures que nous avons examinées, il serait prématuré de conclure que les maux de tête sont définitivement en augmentation. Ce qui est clair, c'est que, dans l'ensemble, les céphalées sont très répandues dans le monde et peuvent représenter un lourd fardeau. Il pourrait également être intéressant à l'avenir d'analyser les différentes causes des maux de tête qui varient d'un groupe à l'autre afin de cibler plus efficacement la prévention et le traitement."

Parmi les maux de tête, la céphalée de tension est très commune. La chiropraxie constitue une réponse thérapeutique scientifiquement évaluée aux céphalées de tension.


Articles similaires

Derniers articles

Une nouvelle étude suggère que le suivi hebdomadaire par SMS pourrait aider à la gestion du mal de dos

Un régime alimentaire contenant plus de gras de poisson limiterait l’intensité et la fréquence des migraines

Le son et la stimulation électrique du corps pourraient être utilisés pour traiter la douleur chronique

Catégories

Archives


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion