La pratique d’une activité sportive régulière réduirait les symptômes de la dépression

26 Avr 2022 AFC Actus Santé

Selon deux nouvelles études de l’Université de l’Iowa sorties le 30 mars dernier, faire de l'exercice pendant une demi-heure réduirait les symptômes de la dépression pendant au moins 75 minutes après l'effort et amplifierait les bienfaits de la thérapie déjà prescrite. 

Les chercheurs ont recruté 30 adultes qui connaissaient des épisodes dépressifs majeurs. Les participants ont rempli des questionnaires électroniques avant, à mi-parcours et après une séance de 30 minutes de vélo ou de position assise, puis 25, 50 et 75 minutes après l'entraînement. Ceux qui ont fait du vélo lors de la première visite sont revenus une semaine plus tard pour refaire l'expérience avec 30 minutes de position assise, et vice versa.

Chaque enquête comprenait des questions et des échelles standard utilisées pour mesurer les symptômes de la dépression et plusieurs tâches cognitives. Les données de l’enquête ont ensuite été analysées pour suivre l’évolution de trois caractéristiques du trouble dépressif majeur : l’état dépressif (tristesse, morosité, découragement), l’anhédonie (difficulté à ressentir du plaisir lors  d’activités autrefois appréciées), et la diminution de la fonction cognitive (difficulté à réfléchir, à gérer plusieurs informations à la fois).

L’activité physique atténuerait à court termes les symptômes de la dépression

Au cours de l'expérience de cyclisme, l'état dépressif des participants s'est amélioré au cours des 30 minutes d'exercice et de façon constante jusqu'aux 75 minutes d’après. L'amélioration de l'anhédonie a commencé à diminuer 75 minutes après l'exercice, mais elle était toujours meilleure que le niveau d'anhédonie des participants du groupe qui n'avait pas fait d'exercice.

« Ces bénéfices sur l'état d'humeur dépressive et l'anhédonie pourraient durer au-delà de 75 minutes. Nous devrions mener une étude plus longue pour déterminer quand ils commencent à s'estomper, mais les résultats suggèrent une fenêtre de temps post-exercice pendant laquelle il peut être plus facile ou plus efficace pour une personne déprimée de faire quelque chose de psychologiquement ou cognitivement exigeant », a déclaré a déclaré Jacob Meyer, professeur de kinésiologie à l'ISU et principal auteur des deux publications..

Les chercheurs ont ensuite cherché à déceler les bienfaits à court terme de l’exercice physique et les bienfaits à long terme de la thérapie afin de d’obtenir l’intervention globale la plus efficace, une autre étude a donc été menée. 

L’activité physique amplifierait les effets de la thérapie

Pour cette deuxième étude, la moitié des participants ont fait de l'exercice par eux-mêmes (vélo, jogging, marche, etc.) pendant 30 minutes à un rythme qu'ils considéraient d'intensité modérée, avant de s'inscrire à une heure de thérapie cognitive et comportementale virtuelle chaque semaine. Les autres participants ont simplement poursuivi leurs activités quotidiennes avant leurs séances de thérapie. À la fin du programme d'intervention de huit semaines, les participants des deux groupes ont montré des améliorations, mais ceux qui ont fait de l'exercice avant de parler avec un thérapeute ont connu une réduction plus prononcée des symptômes de la dépression.

Les chercheurs ont déclaré que les résultats indiquent que l'exercice pourrait contribuer à amplifier les avantages de la thérapie pour les adultes souffrant de dépression. Ils espèrent aussi à l’avenir développer de nouveau ce genre d’étude afin de mieux comprendre comment l'exercice pourrait être intégré dans un traitement ou une intervention efficace pour les personnes souffrant de dépression chronique.

Une activité physique régulière est essentielle à la santé globale, physique et mentale. Pour reprendre une activité physique adaptée à votre état de santé, votre chiropracteur est à votre écoute.  


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Archives


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion