Canada : Un modèle de soins adapté aux communautés éloignées

26 Avr 2022 AFC Infos Chiro

Le mal de dos est un fléau mondial, mais quand on vit dans un centre urbain, il existe de nombreuses options de traitement. Mais qu'en est-il des personnes vivant dans des communautés éloignées, où l'accès aux soins de santé est difficile ?

Une initiative menée par le Dr André Bussières, professeur au département de chiropraxie de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et à l’Institut franco-européen de chiropraxie, et son confrère le Dr Steven Passmore de l'Université du Manitoba, permettra de valider un modèle de soins vertébraux dans une communauté autochtone du Canada (la communauté de Pimicikamak). 

Leur proposition s'inscrit dans le cadre de la Global Spine Care Initiative (GSCI), qui vise à travailler avec des communautés mal desservies dans le monde entier. Le projet canadien est financé par des subventions de recherche de l'Association Chiropratique Canadienne (ACC) et de la Fondation canadienne pour la recherche chiropratique. La mise en œuvre du modèle de soins GSCI dans la communauté de Pimicikamak fait partie d'un projet plus vaste en quatre phases, auquel participe une équipe internationale de chercheurs et de partenaires venant de France, d'Angleterre, des États-Unis, du Botswana et d'Inde. 

La première phase du projet, qui s'est achevée, a permis de créer un modèle de soins de la colonne vertébrale et de services de santé afin de mieux servir les patients des communautés isolées. Seize articles scientifiques ont été publiés et ont jeté les bases théoriques du modèle qui sera exploré dans la communauté de Pimicikamak. « Le modèle de soins comporte deux composantes principales. Premièrement, le triage des personnes souffrant de douleurs au dos ou au cou, en utilisant la classification GSCI des problèmes qui peuvent être rencontrés » explique le Dr Bussières. « Deuxièmement, fournir des soins primaires recommandés par les guides de pratique clinique, notamment des stratégies d'autogestion et des conseils concernant, par exemple, l'ergonomie au travail et la prescription d'exercices. Si le patient a besoin d'un traitement de soins primaires, il serait possible pour les chiropracteurs, les physiothérapeutes, les massothérapeutes ou les kinés d'offrir des soins." 

Le Dr Jennifer Ward, DC, se joindra également à l'équipe de recherche pour apprendre de la communauté et offrir le modèle de soins de World Spine Care aux habitants de Pimicikamak. « J'ai eu l'occasion de dispenser des soins de la colonne vertébrale aux communautés du nord du Manitoba au cours des 18 dernières années. Ces types d'efforts de recherche en collaboration, réalisés dans le cadre d'une approche 'pour nous/avec nous', aideront les décideurs à rectifier notre système de santé." 

En mars 2022, les docteurs Bussières, Passmore et Ward se sont rendus à Pimicikamak et ont rencontré le chef David Monias. Un accord de recherche a été conclu, Monias fournissant une lettre de soutien pour aller de l'avant avec le projet. "À Cross Lake, nous avons eu l'honneur de rencontrer le chef et le conseil, l'infirmière en chef et les médecins du poste de soins infirmiers, ainsi que le directeur de la santé, afin d'échanger des idées et de déterminer notre voie commune à suivre ", a déclaré M. Passmore. Le lancement du projet est prévu pour la fin du printemps ou le début de l'été 2022.


Articles similaires

Derniers articles

Une nouvelle étude suggère que le suivi hebdomadaire par SMS pourrait aider à la gestion du mal de dos

Un régime alimentaire contenant plus de gras de poisson limiterait l’intensité et la fréquence des migraines

Le son et la stimulation électrique du corps pourraient être utilisés pour traiter la douleur chronique

Catégories

Archives


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion