L’activité physique et le sommeil contribueraient à améliorer les facultés cognitives et à réduire le taux de maladie d'Alzheimer.

17 Avr 2023 AFC Actus Santé

D’après l’OMS, 55,2 millions de personnes sont atteintes de démences dans le monde en 2019 et 139 millions le seront à l’horizon 2050. Toujours d’après la même source, en 2019, la démence a été responsable de 1,6 million de décès dans le monde. Elle constitue donc la 7ème cause de décès. Près de la moitié d’entre eux sont survenus dans des pays à revenu élevé. Les femmes représentaient environ 65 % de l’ensemble de ces décès. Une étude récente, publiée dans la revue Brain Behaviour Research, a renforcé l'association entre l'activité physique, le sommeil et la fonction cognitive pour lutter contre la maladie d’Alzheimer.

Vieillissement et perte des facultés cognitives

Le vieillissement est associé à un déclin des processus cognitifs, en particulier dans les domaines des fonctions exécutives, de la mémoire épisodique et de la vitesse de traitement. Les fonctions exécutives sont importantes pour planifier, initier et maintenir un comportement complexe orienté vers un objectif, tandis que la mémoire épisodique fait référence à la capacité de se souvenir d'événements et d'expériences personnels passés

Le sommeil et l'activité physique sont deux aspects du mode de vie qui sont associés au maintien et à l'amélioration des fonctions cognitives chez les personnes âgées, ainsi qu'à la réduction du risque de déclin cognitif et de démence. Plus précisément, un sommeil insuffisant est associé à une détérioration de la mémoire, des fonctions exécutives et de la vitesse de traitement, tandis qu'une activité physique plus importante est associée à de meilleures performances dans ces domaines cognitifs et à la préservation des fonctions cognitives au fil du temps. Le vieillissement est associé à des modifications du sommeil, notamment à une diminution de la durée et de l'efficacité du sommeil et à une augmentation de la fragmentation du sommeil, qui vont de pair avec des modifications des fonctions cognitives. En outre, on observe fréquemment un faible niveau d'activité physique quotidienne chez les adultes de plus de 60 ans, par rapport à d'autres groupes d'âge. 

Le sommeil et le sport pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

En utilisant les données transversales de l'étude Australian Imaging, Biomarkers and Lifestyle (AIBL), les chercheurs ont constaté que, dans un échantillon de 349 adultes vivant en communauté et présentant une bonne santé cognitive, l'activité physique modérait la relation entre la durée du sommeil et la mémoire épisodique, et entre l'efficacité du sommeil et la mémoire épisodique. L'étude a également examiné la relation entre l'activité physique et la charge cérébrale en bêta-amyloïde (cerveau Aβ), un marqueur de la maladie d'Alzheimer.

Les résultats de l'étude renforcent les avantages généraux pour la santé associés à l'activité physique, en particulier chez les personnes âgées.

Pour l’association française de chiropraxie, "le fait d'aider nos patients chiropracteurs à rester physiquement actifs et bien reposés a des effets considérables sur leur vie. En informant leurs patients de ces faits importants, les chiropracteurs peuvent les aider à améliorer leur fonctionnement tout au long de leur vie".


Articles similaires

Derniers articles

Renforcer ses abdos et ses jambes #1

Renforcer ses abdos et ses jambes #2

Renforcer son cardio

Catégories


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion