Télétravail : un impact physique et psychique à ne pas négliger selon Santé Publique France


Suite aux 3 confinements consécutifs liés à la pandémie de Covid-19, pour de nombreux français les habitudes de travail ont été fortement modifiées. Aujourd’hui 26% des français télétravaillent dans la semaine contre 3% avant la pandémie. Même si le télétravail est considéré comme un réel avantage de conditions de travail, il peut cependant présenter des désavantages sanitaires à ne pas négliger d’après Sante Publique France

Lombalgie, première cause de problèmes ostéo-articulaires

L’organisation des journées de travail a un impact sur la santé, en particulier sur la santé musculosquelettique. La lombalgie, qui est la principale cause de problèmes ostéo-articulaires au travail, se caractérise par une douleur située entre la région thoraco-lombaire et le bas du dos. Des études ont montré que le télétravail peut entraîner une augmentation du temps passé en position assise, de mauvaises postures du tronc et une augmentation des risques psychosociaux, tels que l'isolement social, ce qui peut influencer l'apparition et l'évolution de la lombalgie.

9% des télétravailleurs touchés par la lombalgie

Parmi les télétravailleurs à temps plein, 9 % d’entre eux soit 1 personne sur 10, ont signalé des problèmes de lombalgie. Cette étude s’est portée sur près de 1 500 salariés qui n'avaient pas de problèmes de lombalgie au début du troisième confinement au cours de la pandémie de Covid-19. 

Les chercheurs de cette étude ont pris en compte plusieurs facteurs : le nombre de jours de télétravail, la satisfaction à l'égard des conditions de télétravail, le sexe, l'âge et la corpulence.

Les résultats de l'étude révèlent également que :

  • Le temps de télétravail effectué chaque semaine joue un rôle sur l'apparition de la lombalgie, 9 %  de lombalgie pour le télétravail à temps plein contre 5 % pour le télétravail à temps-partiel.
  • Les conditions et la quantité de télétravail ont un impact sur la satisfaction des salariés. Il est révélé que les salariés qui ressentent une grande satisfaction vis-à-vis de leurs conditions de télétravail ont une réduction du risque de symptômes dépressifs mais également de lombalgie. Les conditions matérielles ont aussi un grand rôle à jouer, il est préférable pour chaque salarié d’avoir à disposition une pièce dédiée au travail, un second écran, un clavier, une chaise de bureau, et un planning dédié.

Les recommandations de Santé Publique France

Pour réduire l'impact du télétravail sur la santé, Santé Publique France recommande d’encourager les employeurs à collaborer avec des services de santé au travail et de mettre en place des mesures organisationnelles avec des préventeurs nationaux (Anact-Aract, INRS, Carsat, MSA, etc.). Les employeurs devraient également fournir à chacun de ses employés un équipement adapté à leur domicile (mobilier ergonomique, écrans ajustables en hauteur), et diffuser des recommandations sur les modalités de télétravail, incluant l’aménagement du poste de travail ou encore l’organisation et la promotion des pauses régulières.

Vous restez trop longtemps assis et ça vous fait mal ? Retrouvez l’ensemble de nos exercices pour le mal de dos au bureau juste ici : https://www.chiropraxie.com/blog/articles/assis-toute-la-journee-les-meilleurs-etirements-a-faire-au-travail


Articles similaires

Derniers articles

Ajust'Titre #11 La prise en charge chiropratique de l'enfant

Une étude internationale confirme le lien bénéfique entre exercice régulier et santé cérébrale

Douleur référée ou projetée : quand je n’ai rien là où j’ai mal…

Catégories


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion