Combien de pas par jour pour être en bonne santé ?

Actus Santé

Spoiler, la réponse n’est pas 10 000 ! Depuis longtemps, il est recommandé de marcher 10 000 pas par jour afin de maintenir forme et santé, cependant d’après une étude parue dans le « JAMA Network Open », marcher 7000 pas par jour suffirait amplement pour réduire de 50% à 70% le risque de mortalité prématurée chez les plus de 40 ans.

Pourquoi faudrait-il marcher 10 000 pas par jour ?

Le nombre de 10 000 pas par jour recommandés est apparu dans le cadre d’une stratégie marketing qui date des années 60 lors de la création au Japon d’un podomètre appelé « manpo-kei » qui signifie « mesure de 10 000 pas ». Cette mesure avait été ensuite promue par une vaste campagne publicitaire qui reprenait continuellement ce nombre. Cette donnée de 10 000 pas par jour avait été par la suite rapidement reprise par de nombreux clubs de marche au Japon, ce qui l’avait rendue populaire.

Le manpo-kei s’est appuyé sur les théories du Dr Yoshiro Hatano, qui mentionnait le fait que 10 000 pas par jour permettait de brûler 500 calories, et qu’à terme, si ces 10 000 pas étaient reproduits chaque jour, ils pouvaient faire maigrir en plus de maintenir en bonne santé.

L’organisation mondiale de la Santé (OMS) a repris à son compte cette recommandation qu’elle a depuis promue dans divers documents de prévention en santé.

7 000 pas par jour suffisent à réduire la mortalité

Le Dr Amanda Paluch, épidémiologiste spécialiste dans l’activité à l’Université du Massachussets Amherst, et ses collègues ont voulu se reposer la question du nombre de pas nécessaires pour être en bonne santé ? ».

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont exploité les données de la cohorte CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults) qui a débuté en 1985 et se poursuit aujourd’hui. Pour cette étude, 2100 participants ont porté un accéléromètre entre l’année 2005 et 2006. Ils ont ensuite été suivis sur une période de 11 ans, et les données qui en sont sorties ont été analysées entre 2020 et 2021.

Avec l’ensemble des participants, 3 groupes avaient été formés, en les classant selon une comparaison du nombre de pas effectués par jour : faible volume de pas (moins de 7000 par jour), modéré (entre 7000 et 9999 par jour) et élevé (plus de 10000 par jour).

Le Dr Amanda Paluch et ses collaborateurs ont constaté grâce ces données que plus les participants marchaient, plus l’« on observe cette réduction graduelle du risque de mortalité », d’après l’épidémiologiste. Cependant, « les bénéfices pour la santé étaient substantiels entre 7 000 et 10 000 pas, mais nous n'avons pas constaté de bénéfice supplémentaire en allant au-delà de 10 000 pas », précise le Dr Amanda Paluch.

Les données de cette étude ont donc prouvé qu’au-delà des 10 000 pas par jour, la marche n’avait pas plus d’effet sur la réduction du risque de mortalité. C’est donc bien à partir de 7000 pas par jour, que le risque de mortalité diminue de 50 à 70%.

Prévenir la sédentarité dès 40 ans

Il est intéressant de relever que cette étude conduite sur la cohorte CARDIA portait sur des hommes et des femmes âgés de 40 à 60 ans. En effet, la plupart des études conduites sur le risque de mortalité concerne des participants âgés de plus de 60 ans. Les résultats de la cohorte CARDIA peuvent permettre de faire comprendre à cette population d’âge moyen qu’il faut, en amont du passage à l’âge senior, faire attention à la sédentarité mais également se donner un objectif quotidien d’activité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion