Arthrose : la reconnaître dès 45 ans

L’arthrose - ou ostéoarthrite - est une maladie articulaire conduisant à la destruction du cartilage. Elle génère douleur et rigidité au niveau des articulations. L’arthrose est la forme la plus répandue d’arthrite. Elle toucherait près de 10 millions de Français.

arthrose du genou -AFC

Les symptômes de l’arthrose

Les principaux symptômes de l’ostéoarthrite sont la douleur et la rigidité ressenties au niveau d’une articulation, dont le mouvement devient difficile. Certaines personnes affectées peuvent également présenter un gonflement ou encore ressentir un grincement ou un craquement lorsqu’elles bougent l’articulation lésée. La sévérité des symptômes varie beaucoup d’un malade à l’autre. Pour certains, les symptômes vont et viennent. Pour d’autres, ils sont permanents et se révèlent handicapants au quotidien.

Presque toutes les articulations peuvent être touchées par l’arthrose, qui est néanmoins plus fréquente au niveau des genoux, des hanches et des mains.

Les causes de l'arthrose

Au quotidien, les articulations sont exposées en permanence à des sollicitations qui les affectent. Dans la plupart des cas, le corps se régénère et l’on ne ressent aucune gêne ou douleur.

En cas d’ostéoarthrite, au contraire, le cartilage protecteur à l’extrémité des os casse, provoquant douleur, gonflement et rigidité. Des excroissances osseuses peuvent se développer, la zone devient alors rouge et enflée.

Les causes exactes de l’arthrose ne sont pas connues, mais on estime que certains facteurs augmentent les risques de développer de l’arthrose. Parmi ces facteurs, on relève en particulier l’âge, l’hérédité, l’obésité et le fait d’être une femme. Une blessure articulaire mal soignée augmente également le risque. Enfin, l’arthrose peut être associée à d’autres affections comme la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.

Le diagnostic de l'arthrose

L’examen physique et l’interrogatoire du patient suffisent généralement à établir le diagnostic d’arthrose. L’ostéoarthrite est suspectée chez les personnes de plus de 45 ans, qui ressentent des douleurs de plus en plus fortes lorsque l’articulation est mobilisée. En cas d’arthrose, enfin, la rigidité de l’articulation n’est pas ressentie au réveil.

Il est parfois nécessaire de réaliser des tests complémentaires (radios, analyse de sang) pour exclure d’autres affections.

Chiropraxie et arthrose

L’arthrose limite la mobilité de l’articulation, les tissus avoisinants (ligaments, tendons, muscles) sur-sollicités en compensation, se contractent, intensifiant les douleurs. La mobilisation, par le chiropracteur, des articulations affectées, peut améliorer la mobilité et limiter la douleur.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion