Mal de dos : de mauvaises habitudes féminines

Focus pathologie

Quotidiennement, de par leur train de vie, les femmes sursollicitent leur dos, ce qui, sur le moyen comme sur le long terme, augmente le nombre de douleurs ainsi que leur intensité. Ces douleurs résultent de mauvaises habitudes féminines qui peuvent être modifiées si elles sont prises à temps !

Le port du sac à main et des talons hauts

Les tendances de mode peuvent jouer un rôle sur la posture féminine et il arrive que certaines femmes portent des chaussures plus étroites que leurs pieds. Également porter régulièrement de hauts talons contribue à provoquer des cervicalgies et de lombalgies. Quant au port du sac à main provoquant des déséquilibres, il figurerait parmi les causes les plus plausibles des douleurs lombaires et de la nuque.

Attention aux sacs qui sont portés en bandoulière car cette posture entraîne une contraction du trapèze et de l’élévateur de la scapula (angulaire de l’omoplate) du côté porteur, susceptible de devenir chronique, de développer et d’entretenir des douleurs cervico-dorsales et localisées au niveau de l’épaule.

Pour ce cas, le chiropracteur conseille plutôt un sac à dos, en évitant de le surcharger.

Selon une étude de la British Chiropractic Association (BCA) qui a suivi 2 000 Britanniques, 22 % des femmes ont affirmé avoir mal au dos ainsi qu'à la nuque tous les jours ; des douleurs s’affirmant dans le temps puisque 27 % des sondées ont dit ressentir ces douleurs de façon lancinante depuis dix ans.

Femmes et mauvaise posture

L'Association britannique chiropratique (BCA), via une enquête et analyse du maintien d'environ 1000 femmes, alerte sur certaines positions néfastes pour la santé du dos et des articulations. Quatre principales mauvaises postures souvent répétées sont mises en évidence : la posture de « la cuillère », caractérisée par un dos vouté et des épaules arrondies ; celle de la « Tour de Pise », illustrant une tête trop penchée vers l’avant ; la posture en « pont », pour un dos trop cambré ; puis enfin, les femmes « au dos plat » qui ne sont pas épargnées par les éventuelles douleurs et enfin celles qui adoptent la meilleure posture, permettant de réduire le mal de dos.

 

Parmi les enseignements de cette enquête, 58% des femmes qui adoptent la première posture et 56% de celles qui se sont habituées à la deuxième, souffrent régulièrement de douleurs cervicales ou du dos. D’autre part, 29% de celles qui penchent trop la tête et 21 % de celles qui ont le dos cambré, ressentent des douleurs au quotidien.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion