Lexique des affections musculosquelettiques

09 Déc 2021 AFC

Pour beaucoup, certaines pathologies sont difficiles à comprendre au premier abord dû à leur nom compliqué ! Petit lexique de ces affections musculosquelettiques.

Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante est une maladie rare dans laquelle le système immunitaire de l’organisme devient hyperactif et provoque une inflammation des articulations. Elle peut toucher n'importe quelle partie du corps, mais elle affecte le plus souvent la colonne vertébrale et les hanches. Elle est traitée par une combinaison de médicaments et d'exercices réguliers.

Arthrite

L'arthrite est l’inflammation d'une articulation. Couramment le terme d’arthrite est utilisé en référence à l'ostéoarthrite. Cependant, il existe d'autres types d'arthrite, moins courants, comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou l'arthrite psoriasique. Ces affections sont beaucoup plus rares et sont dues à une hyperactivité du système immunitaire de l'organisme, qui provoque une inflammation des articulations.

Changements dégénératifs

Les changements dégénératifs sont des changements normaux liés à l'âge et qui affectent la colonne vertébrale et les articulations avec le vieillissement. Ces changements se produisent chez presque tout le monde et ne sont pas liés à la présence ou non de douleurs. Ces changements dégénératifs sont normaux et il ne faut pas s'en inquiéter tant qu’ils ne sont pas douloureux et qu’ils n’affectent pas la mobilité des articulations.

Discopathie dégénérative

La discopathie dégénérative fait référence aux changements normaux des disques de notre colonne vertébrale qui se produisent dès l’arrêt de la croissance vers l’âge de 20 ans. Les disques intervertébraux qui protègent les vertèbres entre elles sont caoutchouteux, mais avec l’âge, ces disques s’affinent et leur rôle protecteur s’amoindrit, ce qui peut entraîner des douleurs.

Douleur lombaire mécanique

La plupart des épisodes de douleur lombaire ne sont pas causés par une blessure et n'ont pas de cause sous-jacente grave. On parle alors de lombalgie mécanique, ou parfois de lombalgie simple ou de lombalgie non spécifique. Cela ne signifie pas que l'affection n'est pas extrêmement douloureuse, mais simplement qu'il n'y a pas de problème nécessitant un traitement invasif. 

Arthrose

L'arthrose découle de l'amincissement du cartilage lisse qui tapisse toutes les articulations. Ce processus se produit chez tout le monde, dans une certaine mesure, en vieillissant, mais à des rythmes différents. Le fait d'utiliser l'articulation ou de faire de l'exercice ne va pas l'user davantage, bien au contraire. Il a été démontré que la pratique régulière d'exercices et le renforcement des muscles autour des articulations réduisent la douleur et la raideur associées à l'arthrose, même si cela peut être un peu douloureux au départ. Tout exercice qui améliore la condition physique sera utile pour l'arthrose.

Rhumatisme psoriasique

Le rhumatisme psoriasique est une affection similaire à la spondylarthrite ankylosante dans laquelle le système immunitaire de l'organisme devient hyperactif. On pense qu'elle touche 1 personne sur 10 souffrant déjà de psoriasis. Elle est traitée par une combinaison de médicaments et d'exercices réguliers.

Sciatique

C’est une atteinte du nerf sciatique qui longe la partie postérieure du membre inférieur (fesse, cuisse, jambe, pied). La sciatique peut trouver sa cause dans de nombreux dysfonctionnements de l’appareil neuro-musculo-squelettique. La plus commune d’entre elles demeure la hernie discale, qui résulte d’une atteinte de la racine d’un nerf. Les sciatiques peuvent aussi être dues à des atteintes musculaires (syndrome du piriforme) ou vertébrales (sténose lombaire et spondylolisthésis par exemple).

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dans laquelle le système immunitaire de l'organisme devient hyperactif et provoque une inflammation des articulations.  Elle affecte généralement les articulations des deux côtés du corps de manière égale et est plus fréquente dans les bras et les jambes que dans la colonne vertébrale.

Spondylolisthésis

Les os de la colonne vertébrale sont généralement placés directement les uns au-dessus des autres, avec un disque entre eux. En vieillissant, notre colonne vertébrale se modifie et les disques changent légèrement de forme. C'est pourquoi l'un des os se trouve parfois légèrement plus en avant que l'autre, bien qu'il soit toujours aussi solidement fixé à l'os supérieur et inférieur. C'est ce qu'on appelle un spondylolisthésis, qui est classé de 1 à 4, en fonction de l'avancée de l'os. Dans la grande majorité des cas de spondylolisthésis, l'os n'est que très légèrement avancé et ne provoque aucune douleur et ne nécessite aucun traitement. Très occasionnellement, un spondylolisthésis peut provoquer une irritation nerveuse et entraîner des symptômes dans la jambe. Plus rarement, un spondylolisthésis peut affecter des personnes plus jeunes en raison d'une blessure ou de la formation légèrement différente des os du dos.


Derniers articles

Des exercices simples pour soulager la pubalgie à la maison

Les exercices réguliers avec des poids seraient liés à un risque de décès plus faible

Les programmes de yoga en ligne pourraient améliorer la fonction du genou à court terme

Catégories

Archives


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion