Douleurs du dos : réponses aux mythes les plus répandues

28 Nov 2022 AFC Infos Chiro

Nombreux sont les mythes qui subsistent autour des douleurs du dos sur le pourquoi du comment la douleur intervient et comment faut-il la soigner ! Les membres de la British Chiropractic Association ont décidé de répondre à ces mythes pour démêler le vrai du faux.

1. La douleur au dos est due à une blessure

Dans de nombreux cas, le mal de dos n'est pas synonyme de dommage ou de blessure. Nous aimons utiliser l'analogie d'une coupure de papier. Tout le monde sait à quel point une coupure de papier est douloureuse, c'est beaucoup de douleur mais peu de dégâts. Le niveau de douleur que vous ressentez n’est généralement pas proportionnel à l'importance de la blessure subie par le dos.  

En outre, une douleur accrue ne signifie pas que les dommages sont plus importants. Votre niveau de douleur réel est le reflet du niveau de menace que votre cerveau perçoit. Votre cerveau crée ce niveau de douleur sur la base de toutes les informations qu'il reçoit de votre corps, de votre environnement et aussi de l'intérieur, comme la mémoire d'expériences passées de certaines situations et les croyances sur la douleur. Si votre cerveau estime qu'il y a une menace, il créera de la douleur pour vous avertir qu'il y a un problème et que vous devez faire un changement. C'est notre mécanisme de protection intrinsèque, qui crée de la douleur même s'il n'y a qu'un risque de dommage potentiel.

2. Les anti-douleurs accélèrent le rétablissement

La plupart des maux de dos sont de nature mécanique. Ainsi, même si les médicaments anti-douleurs peuvent être utiles, le traitement par le mouvement et les exercices est le plus efficace.

Les anti-douleurs peuvent être utiles pour réduire la douleur à court terme et aider les gens à commencer à bouger plus tôt après l'apparition du mal de dos. Mais nous recommandons des thérapies plus conservatrices, comme l'utilisation d'une poche de chaleur, les thérapies manuelles, des étirements doux à la maison, de courtes promenades dans les limites de votre tolérance à la douleur ; des activités qui aident votre dos à se détendre, la douleur à diminuer et qui vous permettent de retrouver des niveaux d'activité plus élevés. Trop de repos est l'ennemi du mal de dos.

3. Soulever des charges provoque plus de douleurs que la position assise

Se pencher et soulever des objets sont souvent présentés comme des causes de mal de dos et nous les évitons parfois par crainte d'endommager notre dos. Cependant, si vous soulevez quelque chose de manière maladroite, il est plus probable que vous vous fassiez une petite entorse ou une foulure. 

Certaines activités provoquent plus de maux de dos que d'autres. Certaines personnes ont plus mal lorsqu'elles sont assises, d'autres lorsqu'elles soulèvent des objets. Pour ceux qui restent assis pendant une longue période, nous recommandons de bouger et de changer de posture toutes les 20 à 30 minutes afin de ne pas rester trop longtemps dans la même position. La plupart des gens croient qu'une mauvaise posture provoque des maux de dos, mais en réalité, la posture provoque une charge relativement faible sur votre dos. C'est l'absence d'activité qui provoque la douleur. Si vous avez déjà mal au dos, vous constaterez peut-être que certaines postures soulagent plus que d'autres en position assise. 

Ceux qui soulèvent des poids doivent se concentrer sur un entraînement musculaire progressif au fil du temps, afin de se construire et de s'habituer aux poids qu'ils soulèvent, non seulement à la salle de sport mais aussi à la maison et au travail. Ce n'est pas le fait de soulever des charges qui est à l'origine des maux de dos, mais le fait que nous ne sommes pas habitués aux charges que nous soulevons ou à la fréquence à laquelle nous les soulevons, qu'il s'agisse de soulever des boîtes à la maison ou des poids en salle de sport.

4. Vous avez besoin d'une radio pour diagnostiquer la cause de votre mal de dos.

Il n'existe aucun scanner capable de vous dire où se trouve votre douleur. L'imagerie (radio, scanner ou IRM) n'est qu'une pièce du puzzle lors du diagnostic de la cause du mal de dos. Il est très courant de trouver des changements tels que la dégénérescence osseuse sur les rapports de scanner. Les recherches ont montré que ces changements se retrouvent chez les personnes souffrant de douleurs dorsales et même chez celles qui n'en souffrent pas, et qu'ils ne sont donc pas nécessairement à l'origine de votre douleur et font souvent partie d'un vieillissement tout à fait normal. Les antécédents cliniques et l'évaluation physique d'une personne peuvent aider à dresser un tableau plus complet lorsqu'il s'agit de déterminer la cause de son mal de dos.

5. L'exercice, en particulier la musculation, aggrave le mal de dos.

Il a été démontré que l'exercice physique est généralement la meilleure intervention pour traiter les lombalgies dans les cas de douleurs dorsales aiguës (six semaines) et chroniques (trois mois et plus). Des études récentes sur la sécurité à long terme d'un grand nombre d'exercices différents, y compris la musculation, ont également montré qu'ils étaient très bénéfiques.  

Si vous faites de la musculation et que votre mal de dos s'aggrave, c'est probablement parce que vous avez augmenté les poids trop rapidement et que vous avez soulevé des poids au-delà de vos capacités. Dans ce cas, nous vous recommandons de faire des exercices graduels, en augmentant lentement la quantité et l'intensité.   

Si vous avez de plus en plus mal au dos et que l'exercice ne vous aide pas, il vaut toujours la peine de consulter un professionnel de la santé agréé, comme un chiropracteur, pour traiter votre douleur et trouver un meilleur exercice pour vous.

6. En faire trop provoque l'usure des articulations

Notre corps s'épanouit en étant utilisé, et il est plus susceptible de "rouiller" que de "s'user". Plusieurs travaux de recherche montrent que les marathoniens ont moins d'usure du genou à un âge avancé que les personnes qui ne courent pas.


Articles similaires

Derniers articles

Muscler ses abdos et le bas de son corps

Muscler ses abdos et ses épaules

Marathon de Paris : les chiros dans les starting blocks !

Catégories


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion