La hernie discale

La hernie discale signifie qu'un disque de cartilage de la colonne vertébrale est endommagé et la hernie peut alors irriter la racine d'un nerf.

Comment fonctionne la colonne vertébrale ?

La colonne vertébrale est composée de 24 os distincts, les vertèbres, qui sont empilées les unes sur les autres.

Entre chaque vertèbre se situe un disque. Ils sont composés, à l’intérieur, d’une substance gélatineuse et à l’extérieur d’une enveloppe

Ce sont ces disques qui font la flexibilité de votre colonne et permettent les mouvements.

La moelle épinière est un long tube nerveux qui passe dans toute la colonne vertébrale et duquel partent tous les autres nerfs. La moelle épinière transmet des informations nerveuses données par le cerveau au reste du corps.

Quels sont les symptômes de la hernie discale ?

Les hernies discales peuvent causer des douleurs rachidiennes/de dos (cervicalgies, dorsalgies et lombalgies). 
Les engourdissements, les picotements ou la faiblesse musculaire des membres (jambes, bras) sont d’autres symptômes pouvant être causés par des hernies discale.

Le nerf sciatique est également souvent affecté par une hernie. Si le disque affecté comprime le nerf sciatique à sa racine, cela peut provoquer une douleur modérée à aigue dans la jambe, la hanche ou la fesse.
Certaines hernies discales ne sont à l’origine d’aucun symptôme. Certaines personnes peuvent donc vivre avec une hernie discale sans jamais le savoir. 

Quelles sont les causes de la hernie discale ?

La hernie discale intervient quand l’enveloppe du disque vertébral se fissure, laissant la partie gélatineuse sortir et former une protubérance.
 
Le disque endommagé peut exercer une pression sur toute la moelle épinière ou sur la racine d’un nerf reliant la moelle épinière à un membre. 
Cela signifie qu’un disque endommagé peut causer des douleurs au niveau de la zone de pression, dans le dos, mais également dans la zone contrôlée par le nerf pressuré. 
 
D’autres facteurs qui augmentent la pression sur votre colonne sont en cause :
  • soulever de façon non contrôlée une lourde charge
  • rester assis trop longtemps
  • être en surpoids ou obèse
  • une chute ou un accident de voiture

 

Ces facteurs peuvent affaiblir les tissus du disque et conduire à une hernie.

Comment la hernie discale est-elle diagnostiquée ?

Dans la plupart des cas, le chiropracteur diagnostique la hernie discale par l’analyse de vos symptômes et l’historique des douleurs. 
Il complète son diagnostic par un examen physique de :

  • votre posture
  • vos réflexes
  • votre puissance musculaire
  • votre démarche
  • vos sensations dans les bras et les jambes

L’imagerie médicale apporte une confirmation utile en cas de doute sur l’origine de la douleur.

Quel est le traitement de la hernie discale ?

Le traitement de la hernie discale, lorsqu’elle est symptomatique, peut s’étendre sur un à trois mois. Le traitement chiropratique de la hernie, complété d’exercices de réhabilitations conseillés par votre chiropracteur, concourt à la rémission. 
Toutefois, les disques sont des organes très peu vascularisés. La hernie ne se résorbe jamais complétement. 
Le chiropracteur utilise des manipulations et mobilisations des articulations dans le but de limiter la pression sur le disque et de favoriser sa vascularisation. 
Le bon traitement est celui qui permet de rendre asymptomatique la hernie du patient. Que la hernie ne soit plus douloureuse. 


Comment prévenir la hernie discale ?
Vous pouvez par exemple :

  • faire régulièrement de l’exercice
  • faire attention lorsque vous soulevez une lourde charge
  • maintenir une bonne posture lorsque vous êtes assis

En savoir plus sur la hernie discale

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.