Sciatique : avec la chiro, on décompresse !

La sciatique est un problème important de santé publique tant elle est répandue. Elle engendre de nombreux arrêts de travail et des dépenses importantes. Elle est surtout, pour ceux qui en souffrent, un handicap majeur tant elle est douloureuse. La chiropraxie apporte une réponse naturelle, non-médicamenteuse à la sciatique.

Reconnaître la sciatique

Sciatique. Ce nom circule de génération en génération, tout le monde la connaît et l’appréhende. Pourtant, rares sont ceux à savoir ce qu’est vraiment la sciatique. Que ce n’est pas une maladie mais un symptôme. Celui de la compression du nerf sciatique, situé en bas de la colonne vertébrale.

La sciatique est une douleur qui part du bas du dos ou des fesses et court le long d’une jambe ou des deux. La douleur ressentie peut-être sourde, aigüe, s’apparenter à des fourmillements ou ressembler à un choc électrique. Elle peut brûler, provoquer un engourdissement ou des picotements.

Cette douleur est souvent déclenchée par un effort, comme lorsque l’on soulève une lourde charge, et elle s’amplifie en position assise, à la toux, aux éternuements ou à l’effort. Seule la position allongée la soulage, généralement.

Traiter la sciatique avec la chiropraxie

Les chiropracteurs traitent la sciatique. Pour l’identifier, ils procèdent à un interrogatoire de la personne présentant cette douleur symptomatique. Ils se renseignent sur son passé médical et sur l’histoire de sa douleur. Ils conduisent un examen physique et neurologique. Cette étape est essentielle puisque la sciatique peut trouver sa cause dans de nombreux dysfonctionnements de l’appareil neuro-musculo-squelettique. La plus commune d’entre elle demeure la hernie discale, qui résulte d’une compression de la racine d’un nerf. D’autres causes sont le syndrôme pyramidal, la sténose lombaire ou la spondylolisthesis.

Une fois la cause de la sciatique identifiée, le chiropracteur peut entamer un plan de traitement. Le traitement chiropratique, qui est non invasif et sans médicament, peut comprendre différentes techniques parmi lesquelles les ajustements (ou manipulations) vertébraux qui peuvent être complétées par la thérapie par le froid. Cette dernière permet de contrôler le syndrome douloureux.

L’ajustement, quant à lui, est au cœur des soins chiropratiques. Il s’agit d’une manœuvre unique et brève, exercée au niveau d’une articulation pour restaurer la position optimale de la colonne vertébrale. L’ajustement chiropratique aide à réduire l’irritation du nerf responsable de l’inflammation, des spasmes musculaires, de la douleur et des autres symptômes liés à la sciatique.